Comment réaliser un massif fleuri et pas cher dans son jardin ?

Face à l’ampleur des travaux, beaucoup de jardiniers en herbe se désintéressent trop vite des massifs fleuris. À la fois très esthétique et décoratif, il est pourtant simple à entretenir. Voici quelques conseils pour bien commencer.

1ère étape : Faire les bons choix

Il faut commencer par bien choisir l’emplacement idéal pour le construire. Un massif baigné de lumières à longueur d’année permettra d’éviter des petits désagréments. Chacun est libre de choisir la forme qui lui convient (parterre longiligne, circulaire, ovale, carré), mais le plus important est de respecter l’harmonie du jardin.

Il faut utiliser autant que possible des plantes vivaces et résistantes ou encore des bulbes qui vont se maintenir toute l’année. Ceux qui souhaitent des bulbes durables qui n’ont pas besoin d’être remplacés peuvent opter pour les narcisses, les tulipes, les crocus ou les jacinthes. Si l’envie de semer des graines annuelles se fait quand même sentir, alors opter de préférence pour des solutions économiques comme la centaurée, l’œillet d’Inde, le tournesol ou le rudbeckia.

2ème étape : suivre les bons conseils

Avant l’implantation du massif, il est nécessaire de travailler le sol en le désherbant. En effet, les mauvaises herbes peuvent rapidement étouffer les bulbes naissants et donner un massif stérile. Il est ensuite préférable de suivre un tutoriel pour la construction. La mise en place d’un paillage avec des écorces de pin ou des plaquettes de bois permet de limiter les travaux de désherbages. Pour amender le sol, un compost organique de qualité est nécessaire. Il est onéreux, mais permet de garantir un meilleur rendement au mètre carré.

Il est conseillé de laisser un espace de 10 cm entre chaque bulbe et de soigner tout particulièrement les bordures. Il vaut mieux placer les plantes hautes à l’arrière ou au centre puis les plantes basses sur le devant ou sur les bords. Sur un massif, il est toujours préférable d’associer les plantes à floraison printanière (muguet, pivoine, myosotis, primevère), estivale (marguerite, bleuet, sauge, achillée, œillet).

Comments

comments